Psoas et Lombalgie

Un peu d'anatomie..

 

L'ilio psoas est composé de 2 muscles : le psoas et l'iliaque, ils s'attachent au niveau du sacrum, de l'os iliaque mais aussi au niveau des disques intervetébraux de la 12e vertebre dorsale à la 5e vertèbre lombaire pour venir se terminer en un tendon commun au niveau du petit trochanter du fémur. De part son anatomie, c'est un élément principal postural et il est bien souvent impliqué dans les douleurs lombaires ou lombalgies.

Elément postural essentiel

Il a un role sur le tronc ou la cuisse en fonction de la position mais il est surtout sollicité par le bassin, le fémur et la colonne lombaire. L'alliance du psoas et des vertèbres constitue une poutre composite qui assure la stabilité lombaire à l'aide de la posture et du tonus abdominal ( il forme la partie postérieure de la ceinture abdominale).

Lorsqu'il est contracturé et ou raccourci il a un role hyperlordosant, c'est à dire qu'il accentue le creux dans le bas du dos ou cambrure lombaire ainsi que le tassement des vertèbres ce qui peut être source de douleurs. Les douleurs peuvent se manifester au niveau du pli de l'aine et ou dans le bas du dos.

Mais il peut etre aussi impliqué lors de positions assises trop prolongées, en effet, cette position provoque un raccourcissement du muscle et quand on se relève trop rapidement, cela provoque un étirement trop brusque.. ce qui va donner une contraction réflexe, c'est un mécanisme de défense du corps. Cela peut s'avérer être très douloureux ! Par exemple " Je me suis relevé, ou penché et AIE ! une douleur terrible est apparue sur le coup, depuis, je ne peux pas me redresser, je suis mieux penché en avant..."

D'ou la necessité d'adapter ses postures au quotidien et de bouger très régulièrement !

Voir l'article sur "Ostéopathie et posture au travail".

Enfin, il a un rôle de soutien par exemple lorsque vous portez une charge très lourde sans plier les genoux... geste du quotidien pouvant créer beaucoup de dégats ! 

 

Pourquoi l'appelle t'on parfois le muscle poubelle ?

L'hypothèse repose sur le fait que le muscle se gorgerait de toxines en provenance du rein; irrité, le muscle deviendrait alors hypersensible et douloureux.

Un autre hypothèse voudrait que la contracture du muscle soit à l'origine des coliques néphrétiques qui sont extrèmement douloureuses, il comprimerait les structures adjacentes ce qui generait l'écoulement des urines dans l'uretère favorisant l'apparition de stases et de calculs. 

Cependant ces hypothèses sont critiquées et n'ont pas été démontrées scientifiquement !

 

Comment agir sur ce muscle ? Et l'ostéopathie dans tout ça ? 

Il est essentiel de travailler sur ce fameux muscle tant en préventif qu'en curatif ! Plusieurs posssibilités s'offrent à vous :

  • Les étirements : bien réalisés, ils auront des effets très positifs pour votre dos et votre bassin. Une routine d'étirements est une très bonne façon de commencer sa journée, alors pourquoi ne pas y intégrer le psaos.
  • Consulter votre ostéoapthe :  Le psoas est situé en profondeur, votre ostéopathe, grâce a sa connaissance de l'anatomie et sa palpation pourra passer par voie abdominale afin de travailler en local mais prendra aussi la symptomatologie dans sa globalité et travaillera aussi à distance, notamment au niveau du rachis lombaire ainsi que du bassin, du système viscéral et du reste du corps...

 

Article écrit par Cécile Granier, Ostéopathe D.O