Ostéopathie et sciatique

La sciatique

La sciatique est une forte douleur située dans le bas du dos/bassin et ou la fesse et pouvant descendre jusque dans le pied, à type de brûlure ou encore de fourmillements. Elle peut survenir de manière brutale suite à un faux mouvement ou un effort intense mais l'on peut aussi ne pas identifier de facteur déclenchant précis. C'est une douleur très pénible qui ne passe pas inaperçue.

En définition, c'est une nevralgie du nerf sciatique (nerf le plus long de l'organisme, il prend racine au niveau des vertèbres lombaires), c'est à dire une atteinte du nerf sciatique.

Dans la majorité des cas, la sciatique est plus douloureuse que grave. Une crise aigue peut obliger au repos quelques jours et débouche beaucoup plus rarement sur une intervention chirurgicale en cas de signes de gravité tels qu'une paralysie ou une compression des organes uro-génitaux, les empêchant de fonctionner.

 

Population touchée

Les personnes de plus de 60 ans sont fragilisées car le canal lombaire se rétrécit au fil des années et entraine une compression du nerf sciatique. Cependant, il n'y a pas vraiment d'âge pour en faire les frais, on estime que pas moins de 40% des adultes vont souffrir de la sciatique au moins une fois dans leur vie.

Les femmes enceintes : prise de poids, changement de posture...

Les personnes soulevant des charges lourdes et qui effectuent des mouvements de torsion du bas du dos répétitifs dans leur travail

Les personnes souffrant de lombalgie chronique

Les personnes en surpoids

Les personnes effectuant un travail sédentaire avec des positions assises prolongées

 

Les symptômes

Le nerf sciatique peut être touché en amont, au niveau de ses racines, ou en aval au niveau de son trajet dans le menbre inférieur.

Les symptômes peuvent être :

- douleur allant d'une tension jusqu'à une sensation de décharge électrique et ou à type de brûlure.

- fourmillements (paresthésies) associés parfois d'une perte de sensibilité.

- d'un déficit moteur dans les atteintes les plus graves.

Dans la grande majorité des cas, la sciatique sera due à l'atteinte de la racine L5 ou S1, il arrive cependant que son atteinte ait lieu lors du passage du nerf au niveau du muscle piriforme ou encore qu'elle soit due à une dysfonction de l'articulation sacro-iliaque ou encore à une contracture musculaire particulière.

Atteinte de L5 ou S1 :

 

Atteinte de L5 :

Douleur irradiante depuis la région lombaire puis dans la fesse, la partie postéro latérale de cuisse, la face latérale de la jambe et le dessus du pied.

Atteinte de S1 :

Douleur irradiante depuis la région lombaire puis dans la fesse, la partie postérieure de cuisse et de la jambe jusqu'au talon voir la plante du pied. En cas d'atteinte mortice, le patient aura du mal à se mettre sur la pointe du pied par exemple.

Compression au niveau du muscle piriforme :

Douleur dans la fesse et la face postérieure de la cuisse mais s'arretant au niveau ou au dessus du genou. Douleur déclenchée bien souvent par la position assise prolongée (travail de bureau).

Le protocole de prise en charge variera donc enormément en fonction de la nature de l'atteinte.

 

Les causes

L'origine peut être mécanique, dans ce cas, la cause de la sciatique est alors une perte de mobilité voir un blocage articulaire dans la région lombo-sacrée ou dans le menbre inférieur. Les tensions et adaptations du système musculo-squelettique seront responsables des pressions exercées sur la racine ou le nerf.

Cependant, face à une sciatique issue d'une atteinte radiculaire, c'est à dire de la racine, la cause peut se trouver hors du champ d'action direct de votre ostéopathe. C'est le cas par exemple d'une atteinte provoquée par une hernie discale, une excroissance osseuse ( arthrose), les causes sont nombreuses...

L'élément déclencheur est bien souvent la compression du nerf sciatique par le muscle piriforme, mais peut aussi être une hernie discale qui comprime l'une des racines du nerf sciatique entre deux disques intervertébraux ce qui provoque son inflammation. Cette dernière peut être causée par l'arthrose, l'ostéoporose, un traumatisme dans la région lombaire, une maladie du rachis...

L'âge est aussi un facteur non négligeable.

 

Et l'ostéopathie dans tout ça ?

Votre ostéopathe réalisera avec vous un interrogatoire complet ainsi qu'un examen clinique neurologique et orthopédique afin d'identifier les causes de votre douleur et vous redirigera vers votre médecin généraliste si besoin.

C'est dans les cas d'atteinte mécanique que l'ostéopathie trouve sa place.

Après les tests et après avoir vérifié que la prise en charge ostéopathique est possible, votre ostéopathe utilisera différentes techniques qui resteront toujours dans le respect de vos articulations et n'iront jamais en force afin de mettre en place un traitement. Votre ostéopathe agira alors au niveau musculaire, tendineux, articulaire et ligamenbtaire de façon à relâcher les zones de compression sur le nerf, dans le but de diminuer vos douleurs. Il vérifiera aussi et surtout quelles sont les causes de ce stress mécanique, que ce soit au niveau postural, suite à un effort trop important, etc...Celles ci peuvent être locales ou à distance.

Des exercices et conseils vous seront donnés en fin de séance de façon à améliorer et surtout faire perdurer les effets du traitement.

 

La prise en charge ostéopathique est complementaire à la prise en charge médicale générale et ne vous en dispense en aucun cas, si vous éprouvez des douleurs très importantes ou bien une perte de force dans le membre inférieur ou une paralysie. Il est indispensable de consulter votre médecin en premier lieu de façon à écarter au plus vite toutes causes plus importantes.